vue de l'exposition "Rêve : Les éléments n'ont pas […].", 2019

Rencontre

Samedi 22 Juin 2019 à 15h

Rencontre dialoguée : Comment exposer l'image (photographique) ?

Avec Barbara Breitenfellner et Karolina Ziebinska-Lewandowska

À l'occasion de son exposition, Barbara Breitenfellner sera en conversation avec Karolina Ziebinska-Lewandowska, Conservatrice au Cabinet de la photographie du Centre Pompidou / MNAM.
La moderation de la rencontre sera assurée par J. Emil Sennewald, crtitique d'art et commissaire d'exposition.

La discussion sera précédée d'une visite libre de l'exposition, et suivie d'un goûter.

 

Dans un contexte d'omniprésence des images, la question de savoir comment on les expose pourrait sembler obsolète – n'est-on pas plutôt exposé à elles ? Le travail de Barbara Breitenfellner se situe à l'endroit de cette exposition – elle manipule l'impact des images sur nos regards et les conditions qui rendent cet impact possible. En regardant ces collages et les sérigraphies qu'elle en a tiré, il semble qu'elle est à la recherche d'un inconscient de l'image. Mais à la différence de prédécesseurs tel que Max Ernst ou Hannah Höch, ces collages ne cherchent pas l'effet de l'inconscient du regardeur, plutôt celui des images. En les découpant et les rassemblant, Barbara Breitenfellner met les images à l’épreuve de ce qu’elles ont déplacé ou refoulé.
Comment exposer l’image ? En tant que commissaire réputé pour interroger les effets – sociétales, politiques ou culturels – de l'image photographique, Florian Ebner, directeur du cabinet de photographie du Centre Pompidou, a accepté de discuter de cette question au sein de l'exposition. Compte tenu de la démarche de Barbara Breitenfellner, elle ne sera pas abordée uniquement comme question curatoriale (« comment accrocher les images ? »), mais comme une mise en jeu constitutive (« comment mettre une image en danger, comment l'exposer à ses effets ? »). Pour la rencontre, l'artiste a choisi comme modérateur le critique d'art J. Emil Sennewald, son interlocuteur privilégié tout au long de l'élaboration de cette exposition.
Avec l’artiste et curateur Thierry Fournier, il a créé et dirige le groupe de recherche Displays, premier du genre en France dédié à la recherche-création sur l’exposition, au sein d’EnsadLab. Ayant beaucoup échangé sur la relation entre rêve et exposition avec l’artiste en amont, le groupe s’est interrogé, face aux installations et collages de Barbara Breitenfellner, sur une possibilité de rêver l’exposition. Suite à une expérience de « recherche par l'exposition » pendant une nuit passée au CPIF, la question du rêve et du sommeil dans l’art sera approfondie le 21 juin lors d'une rencontre à l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs avec l’historienne d’art Stéphanie Jamet-Chavigny, spécialiste de « regards sur le sommeil ».

 

Samedi 22 juin, 15h

Navette gratuite, sur réservation
Départ à 14h15 depuis Paris, Bastille (Opéra)
Retour estimé vers 18h30 sur Paris.
Renseignements et inscriptions : 01 70 05 49 79 / contact@cpif.net

 

Barbara Breitenfellner est née en 1969 à Kufstein (Autriche). Elle vit et travaille aujourd’hui à Berlin. Après des études à la Glasgow School of Art, elle a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en Allemagne, en Autriche et en France. Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques et privées dans le monde entier.

Karolina Ziebinska-Lewandowska – docteur en histoire de l’art, conservatrice au Cabinet de la photographie du Centre Pompidou – Musée national d’art moderne. Dans les années 1999-2010 conservatrice à Zacheta Galerie National d’Art Contemporain, Varsovie. Co-fondatrice de la Fondation de l’Archéologie de Photographie et sa présidente jusqu’à 2014. Auteur d’une quarantaine d’exposition et de catalogues dont : Documentalistes – femmes photographes polonaises du 20e siècle (2008), Brassaï - Graffiti (2016), Zbigniew Dlubak (2018), David Goldblatt (2018) ou Dora Maar (2019)

J. Emil Sennewald est critique d’art, enseignant et chercheur. Installé à Paris depuis 2000, il travaille pour le compte de différents revues internationales, dont Kunst-Bulletin (Zürich), Weltkunst (Berlin) et Roven (Paris). Ayant soutenu une thèse de doctorat à l'université d’Hambourg (publié 2004), il est actuellement professeur de philosophie à l'Ecole Supérieure d'Art de Clermont Métropole. Il co-dirige, avec l’artiste Thierry Fournier, un laboratoire de recherche sur le devenir de l'exposition, Displays, au sein du programme EnsadLab de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.

Résidence internationale 2018 en partenariat avec la Cité Internationale des Arts et l’Institut Français. Exposition réalisée avec le soutien du Goethe-Institut Paris et du Forum Culturel Autrichien Paris ; et avec le concours du Centre national des arts plastiques. En partenariat avec Displays / EnsadLab.

   

Haut de page